confiné ? artiste !

De la contrainte naît la créativité. C’est ainsi que se multiplient les initiatives d’expression personnelles depuis le début de la période de confinement : blogs, vidéos, méditations, danses, musique, chant et encore bien d’autres projets tantôt drôles tantôt sérieux ou culturels viennent au jour. Pourquoi pas le vôtre ?

Chacun de nous possède au plus profond de lui un trésor à partager. En temps normal, seuls les proches, voire les intimes en ont connaissance, et cette connaissance reste le plus souvent bien imparfaite. Tous, à un moment ou un autre, nous nous sentons appelés à faire connaître nos désirs, nos douleurs, nos rêves, nos fantasmagories, en les disant, en les chantant, en les peignant… Et tous aussi, à un degré ou un autre, nous nous confrontons à nos propres résistances, puissantes, qui nous découragent de nous exprimer, sous les prétextes les plus divers.

Et le premier de ces prétextes, c’est, bien sûr, le manque de temps. Dans notre monde démentiel, qui a du temps pour lui le week-end pour peindre, dessiner, écrire, chanter, danser ? Pas grand monde. Et, quand finalement nous avons malgré tout réussi à grappiller un peu de ce précieux temps que la vie moderne nous refuse, nous sommes tellement épuisés que nous n’avons pas l’énergie de nous lancer dans un projet de création.

Créez, créez !

La création, en effet, demande de l’espace : pas seulement de l’espace physique, mais aussi de l’espace temporel. C’est-à-dire plus de temps qu’il n’en faut pour juste mener à bien la création que nous souhaitons réaliser. Mais aussi du temps pour ne rien faire, se laisser inspirer, entrer à l’écoute de notre guide intérieur, ou de la source, de la muse… Puis, du temps pour imaginer ce que sera cette nouvelle création. Et encore du temps pour s’y mettre, s’arrêter, faire des pauses, revenir sur son oeuvre, la ré-examiner d’un oeil à la fois émerveillé et critique, reprendre le travail, s’absorber dedans entièrement au point de tout oublier, et du temps pour dormir, pour rêver, pour avoir de nouvelles idées, de nouvelles inspirations, et revenir encore et encore à sa création avant de, finalement, lui donner naissance en l’exposant au monde.

Ce qu’il y a de magnifique avec le confinement généralisé, c’est que ce temps, nous sommes désormais nombreux à en disposer. Et comme nous n’avons pas le droit de quitter notre résidence, que nous sommes, au sens propre du terme, enfermés, notre seul espace de liberté, c’est justement de renouer avec notre créativité, avec nos désirs enfouis, nos ambitions reniées, et de plonger dedans pour les mettre au jour sous la forme qui nous attire le plus.

J’ajoute que l’acte créateur nous relie à notre puissance vitale, et à la source jaillissante de cette puissance, qui n’est autre que notre énergie vitale originelle. Rien de mieux que de s’abreuver autant que possible à cette source pour éloigner la perspective de la mort, qu’évoque sans cesse l’épidémie responsable de notre confinement. Mieux : en nous abreuvant à notre source vitale par la création, nous stimulons notre système immunitaire, qui constitue notre meilleure défense face au virus.

Et en conclusion, je vous invite à consulter cette jolie vidéo sur le thème du confinement : https://youtu.be/D1GfW-QNOCY

Alors, créez, créez ! Il en restera toujours quelque chose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :